mercredi 27 février 2013

J58: J'ai laissé parler mon coeur

coeur

Bien sûr, Ma-Meilleure-Amie-en-Titre a répondu à mon message et s'en est suivi tout un après-midi d'autres messages.

Elle regrette, elle regrette de ne pas avoir su me dire quelle était l'importance de ses sentiments pour moi, elle regrette d'être passée à côté de mon envie d'être la marraine de sa fille, elle aurait voulu mais ne m'en a pas parlé et ne pensait pas que je le voulais...

Elle m'a parlé de son incapacité à exprimer ses sentiments mais m'a dit qu'elle n'envisageait pas de continuer la vie sans moi, sans nous, que nous étions ses pilliers, ses repères, qu'elle nous voulait dans la vie de sa fille et qu'elle tenait énormément à nous.

J'ai également fait tomber mon bouclier et ai enfin osé lui avouer que mon rêve était qu'elle me choisisse comme marraine, j'ai osé lui parlé de Paul et des autres, de l'impression que j'avais qu'elle faisait le vide autour de moi...  
C'est la première fois que j'ose lui parler de tout ça et que je reçois une vraie réponse plein de sens et de franchise.

Ca m'agace d'avoir montré ce côté fragile de moi...  Moi qui suis toujours dans le mode déconne et dérision, sans doute pour cacher justement mes faiblesses et mes peurs qui sont nombreuses.

Elle m'a demandé si elle pouvait venir demain et m'a demandé d'accepter d'être la marraine de sa fille.

Elle m'a remercié d'avoir vidé mon sac...

Ma conception de l'amitié est surement très différente de la sienne, je passe parfois par des moments où je la déteste mais j'ai du mal à imaginer ma vie sans l'avoir comme amie.  

J'ai souvent cette manie d'envoyer valser quand ça m'emmerde et elle, elle m'en empêche en restant présente.

Peut-être vais je devoir accepter que dans ce monde imparfait, l'amitié parfaite n'existe pas, arrêter de me prendre la tête et de me faire des films là où il n'y a pas lieu de s'en faire, ne pas chercher des liens entre toute sorte d'évênements qui n'en ont pas et vivre d'une manière plus légère sans me poser de question?

Je dirais qu'à part Tim-Mon-Chéri qui m'a expliqué ce matin dans la voiture comment il se mouchait à l'école quand il n'avait pas de mouchoir...  (amis de la poésie bonjour), ce fut cette discussion avec elle qui a animé la journée et qui m'a surtout remuée.

signature

Posté par agirlasyou à 22:30 - - Envie de laisser un petit mot? [0] - Permalien [#]


Commentaires sur J58: J'ai laissé parler mon coeur

Nouveau commentaire