mardi 12 février 2013

Jour 43: Au nom de la vérité

Je  ne me vois pas raconter la folle journée de congé que j'ai passée à la maison, à ne rien faire, à intervenir dans quelques disputes des enfants, à emmener Mademoiselle-Chien faire ses besoins dehors avant qu'elle ne les fasse dedans, à rester sur le canapé le portable sur les genoux à avoir même la flemme de surfer sur le net...

Non, je ne peux pas parler de ça mais à bien y réfléchir, y a ptet bien un truc qui a attiré mon attention ce matin à la télévision et qui vaut quand même qu'on en parle... SI !!!

Ca s'appelle "AU NOM DE LA VERITE"

Ca passe tous les matins sur TF1 et tu as droit à trois épidodes à la suite, ce qui te laisse le temps d'apprécier la chose à sa juste valeur.

Avant de m'étendre sur ce que j'ai pensé de cette fameuse série, je suis passée sur le site officiel (http://www.tf1.fr/au-nom-de-la-verite) pour voir comment ils présentent le bidule et quel est leur message fort pour te donner envie de regarder:

vignette-programme-v2-10701687cvzkr_2220

"Chacun d'entre nous s'est déjà retrouvé au moins une fois, au cœur de la tourmente…
Au nom de la vérité est une nouvelle fiction quotidienne de vingt-six minutes, qui s'attache à des héros du quotidien en prise avec une décision capitale. Chaque épisode est une tranche de vie dans laquelle chacun peut s'identifier ou projeter sa propre famille.
Ces moments qui dérapent, ces accidents de la vie, ces histoires secrètes qui encombrent notre quotidien…
C'est tout l'univers de votre nouvelle série"

C'est déroutant au début...

Les acteurs pas vraiment connus ou légèrement déjà vus quelque part...  Ils ont l'air mauvais, mais c'est pour te faire croire que ce sont des gens comme toi et moi, filmés un peu comme dans "confessions intimes" (non ils sont réellement mauvais et pas crédibles du tout).

Les scénarios sont soit disant des situations qui peuvent nous arriver à tous un jour ou l'autre, mais c'est gros comme une maison et tu devines la fin avant même que l'intrigue n'ait été posée.

Les décors: alors, s'ils voulaient que les spectateurs s'identifient, ils ne pouvaient pas faire pire...  Ils ont tous des maisons somptueuses, décorées avec un goût qui rendrait jalouse Valérie Damidot, spacieuses, bien tenues, pas du tout réalistes en fait.

Les coiffures: je me devais de parler des coiffures parce que tout au long des épisodes, Lili-Chéwie n'a pas arrêté de demander "comment on pouvait oser se coiffer aussi mal" (oui, ma fille a un léger problème avec les tifs, j'en suis consciente).

Bref c'est vraiment mauvais mais une fois que tu tombes dessus tu regardes, tu ne sais pas pourquoi mais c'est obligé: tu regardes...

Tu te prends au jeu, tu veux savoir comment ils ont ficelé ça et tu t'enfiles les trois épisodes à la suite sans t'en rendre compte.

En fin de semaine, tu finis par allumer exprès la télévision pour regarder, c'est là que tu es définitivement foutu.

Heureusement, la reprise de l'école et du boulot te remettront dans le droit chemin, ouf, il s'en est fallu de peu !!!!

signature

Posté par agirlasyou à 12:55 - - Envie de laisser un petit mot? [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Jour 43: Au nom de la vérité

Nouveau commentaire